Formation DNSSEC, Rabat 24-26 septembre 2018

C’est aujourd’hui que s’ouvre la 3ème édition de formation sur le protocole DNSSEC à l’INPT. La rencontre est organisée par l’ANRT en collaboration avec l’ICANN et la Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d’Information (DGSSI).

Cette année, une première. Sept homologues africains sur les sept invités, à savoir les représentants du Burkina Faso, la République Démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Sénégal, le Tchad et le Togo ont répondu présents. « La qualité des liens du Maroc avec vos pays n’est plus à démontrer. Nous avons en commun la passion pour ce continent et la volonté de bâtir un avenir équitable à la hauteur des aspirations de nos peuples et de notre histoire commune », souligne Hamida BENLEMLIH à l’ouverture de l’évènement.

L’objectif de cet atelier est de doter les participants de compétences techniques nécessaires à l’implémentation du protocole DNSSEC.

L’ANRT a lancé un plan d’actions dans ce sens en vue d’accroitre le niveau de sécurité des noms de domaine .ma. L’objectif est d’établir une chaine de confiance, partant de la racine Internet .ma jusqu’au nom de domaine .ma concerné.

Une fois déployé, le DNSSEC applique des signatures numériques aux données d’entrée d’un nom de domaine, ce qui permet de les authentifier et d’en valider l’intégrité.

L’évènement prend fin mercredi avec une séance sur les bonnes pratiques et la remise des certificats aux participants.